Ivan Van de Cloot

Chief Economist

Ivan Van de Cloot a étudié l’économie à l’Université d’Anvers où il a ensuite, pendant deux ans, été assistant de recherche dans le domaine des finances publiques. Ensuite, il a, en tant que consultant, contribué à préparer la libéralisation du marché du gaz et de l’électricité en Belgique. Ivan a poursuivi sa carrière dans le service d’études économiques d’ING Belgique/BBL en tant qu’économiste. En plus des analyses conjoncturelles, il s’est surtout concentré sur l’analyse des caractéristiques structurelles de l’économie belge. Il a écrit au sujet des pensions mais s’est également penché sur la libéralisation des chemins de fer, les aspects économiques de l’immigration, l’entreprenariat et les soins de santé. En tant que commentateur lors d’évènements financiers et économiques, il passe aussi régulièrement dans les médias écrits et audio-visuels. Ivan est aussi professeur Executive d’économie à l’Universiteit Antwerpen Management School et a une colonne dans De Tijd. Pour Itinera, Ivan Van de Cloot a écrit « Notre pension en héritage », et co-écrit « L’or gris » qui présentent respectivement une vision stratégique de notre système de pension et des soins aux personnes âgées. Son dernier livre est «Tax shift, pourquoi notre pays a besoin d’une réforme fiscale ».

Publié par Ivan Van de Cloot

La Belgique a besoin d’un plan de relance réaliste pour sortir le pays de la crise du coronavirus. Dans son plan, Itinera préconise notamment : De déplacer l’imposition du travail vers d’autres sources de recettes; Une évaluation de la dette publique belge et une réduction de cette dernière qui tienne compte de la nouvelle r…
Livre
La cellule de réflexion lance un appel à la population : « Sortez de votre coquille » La cellule de réflexion indépendante Itinera publie ce mardi un plan de relance pour la Belgique. Ce plan, destiné à guider le pays sur la voie de sortie de la crise du coronavirus, comporte notamment une série de recommandations relatives à la politique économique et climatique. Itinera lanc…
Communiqué de presse
La Belgique a besoin d’un plan de relance réaliste pour sortir le pays de la crise du coronavirus. Dans son plan, Itinera préconise notamment : De déplacer l’imposition du travail vers d’autres sources de recettes; Une évaluation de la dette publique belge et une réduction de cette dernière qui tienne compte de la nouvelle réal…
Analyse
Comme lors de la crise financière, l’adoption d’une politique plus offensive pour lutter contre la crise du coronavirus nécessitera de changer à temps son fusil d’épaule. Il s’agit d’abord d’établir une vision du monde …
Opinion
La situation actuelle de crise sanitaire est confuse et préoccupante. Il faut cependant éviter qu’elle ne tourne au chaos. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est de rationalité et de choix politiques éclairés. Plusieurs acteurs ont déjà fait preuve de grande résilience, mais nous vivons dans un monde où « le pire côtoie le meilleur ». Les gens qui ne respectent…
Opinion
Analyse
« La vraie générosité́ envers l’avenir consiste à tout donner au présent [1].» Cette formule de Camus est plus que jamais d’actualité. Parce qu’elle est paradoxale et que nous vivons maintenant dans une forêt de paradoxes. Ainsi, partout des initiatives voient le jour et la population s’adapte à la crise du coronavi…
Opinion
“Never let a good crisis go to waste” Finalement, il faut attendre des victimes pour que le politique une fois acculé décide enfin d’agir. C’est devenu une métaphore de la lenteur de compréhension et de de réaction de nos gouvernements. Cette situation caractérise le déficit de leadership et l’hésitation, qui persistent jusqu’à ce qu&rsq…
Opinion
Vous trouverez dans cette lettre du Nouvel An un aperçu des travaux de nos fellows, tantôt sous la forme de vœux pour l’an neuf, tantôt par un rappel de l’urgence. Car l’urgence est là. Année après année, la Belgique chute dans les indices internationaux qui calculent, entre autres, la compétitivité des pays. Si l’on en juge par les accords gouvernementaux flama…
Opinion
Itinera a analysé les contributions des différents États membres et a établi une comparaison avec leur capacité fiscale. À l’heure actuelle, les Britanniques récupèrent 5 milliards d’euros sur leurs propres fonds à payer théoriquement au Trésor de l’Union européenne. Ce montant sera payé par tous les autres, mais quatre pays riches doivent payer pas moins d&rsq…
Communiqué de presse
La Belgique peut mieux faire …
Livre

Images de presse