Un gouvernement 3.0 requiert une vision 3.0

Nous en retrouvons les conséquences dans les secteurs fortement digitalisés. Prenez la relation commerciale que nous entretenons avec notre banque par exemple :  presque chacun de ses aspects a été modifié de manière substantielle. Nous utilisons désormais les services bancaires en ligne, nous imprimons (si nous le faisons encore) nos propres relevés de compte, et commençons à payer avec notre smartphone. L’argent liquide devient lentement mais surement une sorte de curiosité. Qu’en est-il des pouvoirs publics dans ce domaine ? ‘Tax on Web’ fonctionne convenablement, la Banque Carrefour des Entreprises est depuis longtemps un succès, la carte d’identité électronique favorise la modernisation. Cependant, la santé en ligne fonctionne lentement et la justice en ligne vient à peine d’être mise en place, et nous sommes encore très loin des possibilités que nous pouvons voir ailleurs. Les banques de données pourront déjà aider dans la politique sécuritaire comme nous le savons déjà, mais en tant que citoyens, nous ne le remarquons que très peu.

Un rapport de Visiting Fellow Kjell Clarysse et Directeur Général Leo Neels.

Fichier(s) attaché(s)