Le terroriste imprévisible: la ‘pensée magique’ sur la prévention de la radicalisation et les possibilités de dé-radicalisation

Analyse

Dès le moment où des jeunes Belges sont partis mener le djihad en Syrie, les projets visant à prévenir ce phénomène ont poussé comme des champignons : enseignants, travailleurs sociaux, imams, … De nombreux citoyens en contact avec des jeunes ont été formés pour déceler à temps et signaler les signes de radicalisation. Dans le même temps, le gouvernement a envoyé des messages à la ronde pour décourager le terrorisme et les prisons ont chargé des gardiens et des conseillers musulmans de s’attaquer à la radicalisation des détenus.

Le visiting fellow Dr. Marion van San a analysé les résultats de ces projets de déradicalisation. Les interventions des pouvoirs publics ont-elles pu empêcher que des jeunes se radicalisent et aider à remettre des radicalisés sur le droit chemin ?

Fichier(s) attaché(s)