Le climat philanthropique s’est éclairci selon l’index créé par Itinera et la Fondation Roi Baudouin

Bien qu’elle soit encore fragile, la disposition des belges à faire un don s’est renforcée. Le Belge  opte en majorité pour une philanthropie ciblée qu’il choisit lui-même. Les philanthropes belges préfèrent contribuer à la santé (39%) et venir en aide aux personnes défavorisées (21%).

Fichier(s) attaché(s)