Itinera vous présente ses meilleurs vœux pour 2020

Vous trouverez dans cette lettre du Nouvel An un aperçu des travaux de nos fellows, tantôt sous la forme de vœux pour l’an neuf, tantôt par un rappel de l’urgence. Car l’urgence est là. Année après année, la Belgique chute dans les indices internationaux qui calculent, entre autres, la compétitivité des pays.

Si l’on en juge par les accords gouvernementaux flamands, wallons et bruxellois, la volonté de faire mieux est beaucoup trop faible. Aujourd’hui, soyons clairs : nos autorités multiples ne sont pas suffisamment attentives aux fondements de la création de valeur dans la société ; l’avenir n’est pas garanti.

Quelques exemples en témoignent : la sortie du nucléaire en 2025 n’est plus réaliste, le coût de la congestion continue d’augmenter, la fiscalité reste un vrai labyrinthe, nous persistons à faire l’impasse sur le vieillissement de la population, la qualité de l’enseignement se détériore toujours plus, et nous n’investissons pas suffisamment dans la formation tout au long de la vie pour répondre aux vagues de changement dans l’économie de la connaissance. Certes, il y a quelques lueurs d’espoir à gauche et à droite, mais elles ne doivent pas cacher la gravité de la situation.

La bonne gouvernance présuppose la gouvernance.

La formation d’un gouvernement fédéral est d’une lenteur exaspérante et les programmes des gouvernements régionaux sont peu ambitieux, exigeant des ressources qui ne sont pas disponibles. Or les défis sont de taille, notamment si l’on veut garantir la viabilité de la sécurité sociale et le retour à une véritable responsabilité politique. Il est temps de passer à l’action !

Fichier(s) attaché(s)