Itinera avance un plan de relance post-corona : « Relancez le moteur »

La cellule de réflexion lance un appel à la population : « Sortez de votre coquille »

La cellule de réflexion indépendante Itinera publie ce mardi un plan de relance pour la Belgique. Ce plan, destiné à guider le pays sur la voie de sortie de la crise du coronavirus, comporte notamment une série de recommandations relatives à la politique économique et climatique. Itinera lance également un appel aux politiciens, aux entrepreneurs et aux citoyens pour qu’ils apportent leur soutien au redémarrage de notre société. « Nos pouvoirs publics doivent se ressaisir et le pays tout entier doit relancer d’urgence le moteur de notre économie », déclare Ivan Van de Cloot, Chief Economist chez Itinera.

Selon Itinera, la Belgique a besoin d’un plan de relance réaliste pour sortir le pays de la crise du coronavirus. Les experts de la cellule de réflexion ont donc compilé leurs analyses sous la forme d’un ensemble de recommandations concrètes adressées à la société belge. Itinera organise ce mardi un webinaire traitant de ces recommandations après les avoir également transmises aux responsables politiques belges.

Dans son plan, la cellule de réflexion préconise notamment :

  • De déplacer l’imposition du travail vers d’autres sources de recettes;
  • Une évaluation de la dette publique belge et une réduction de cette dernière qui tienne compte de la nouvelle réalité (économique);
  • De stimuler la création de postes de travail grâce aux PME agissant comme moteur de l’emploi;
  • Un exercice de réflexion critique sur la place des industries stratégiques et de la mondialisation dans notre pays, en procédant à un ajustement responsable vers une mondialisation dite à 90%
  • La promotion d’un mode de vie sain et d’une politique de prévention qui prépare mieux notre pays à affronter une nouvelle crise sanitaire tout en en maîtrisant plus efficacement les coûts;
  • Une refonte en profondeur de notre système d’enseignement qui prenne en considération les leçons numériques de la crise du coronavirus;
  • Une politique intégrée de lutte contre la pauvreté qui soutienne dans la mesure du possible le citoyen dans sa recherche d’un emploi et qui lui apporte une aide équitable et mieux ciblée afin que le fossé de la pauvreté ne s’élargisse pas lors des situations de crise.

Opposition aux taxes corona et aux politiques de redistribution

Itinera appelle également le monde politique belge à ne pas se laisser tenter par des solutions à court terme, manquant de vision. La cellule de réflexion s’oppose notamment aux taxes d’opportunité – ou « taxes corona » – et préconise plutôt une réforme fiscale substantielle. Selon Itinera, prolonger le chômage temporaire sans en reformuler les conditions fera plus de mal que de bien. De l’avis de la cellule de réflexion, l’accent doit avant tout être mis sur la réorientation et la reconversion.

Le fil rouge qui transparaît des recommandations est un plaidoyer contre les politiques redistributrices qui n’apportent pas grand-chose à notre pays mais dont le citoyen paiera la note en bout de course. Le fait que nous soyons de nouveau confrontés à une pénurie d’équipements de protection dans le secteur des soins de santé illustre à quel point il est urgent de mettre en place une politique et des investissements intelligents.

« Sortez de votre coquille »

En marge de ses recommandations, Itinera lance un appel à la population afin qu’elle regarde vers l’avenir. Le monde politique, les entrepreneurs et les citoyens doivent afficher une même énergie et une même assertivité pour redonner un nouveau souffle à notre économie si nous ne voulons pas nous retrouver en queue du peloton européen. La rapidité avec laquelle nous réagirons et serons capables d’élaborer et d’exécuter un plan d’urgence percutant s’avérera cruciale, estime la cellule de réflexion.

« C’est le pays tout entier qui est resté calfeutré chez soi », indique Jean Hindriks, Senior Fellow chez Itinera. « Nous nous sommes vu contraints de mettre notre économie, notre enseignement et finalement toute notre société à l’arrêt. Il s’agissait d’une nécessité. Mais l’heure est désormais venue de ressortir de notre coquille, de tourner nos regards vers l’avenir et d’agir. Et nous ne parlons pas ici que du monde politique. Il incombe à chaque citoyen d’apporter sa contribution à la relance de notre pays. »

La nécessité d’un gouvernement fédéral

Selon Itinera, il est également impératif de jeter un œil critique sur la structure étatique de notre pays afin d’être mieux armés pour réagir à de futures situations de crise. La cellule de réflexion plaide concrètement pour une réduction drastique du nombre de niveaux politiques et de fonctionnaires dans notre pays. Itinera estime toutefois que la priorité première reste la formation d’un gouvernement fédéral qui puisse mettre un plan de relance concret sur la table.

« Nous constatons que les politiques jonglent aujourd’hui avec toutes sortes de taxes corona et de solutions ad hoc, mais ces dernières ne sont que des pansements sur des plaies ouvertes », conclut Ivan Van de Cloot, Chief Economist de la cellule de réflexion Itinera. « Nos pouvoirs publics doivent se ressaisir et le pays tout entier doit relancer d’urgence le moteur de notre économie. Ce n’est qu’en adoptant un plan de relance pragmatique et concret que nous pourrons offrir au pays et à ses citoyens la perspective d’une société durable, sociale, inclusive et économiquement prospère qui soit mieux en mesure de résister aux chocs. »

Le plan de relance proposé par Itinera est annexé dans son intégralité à ce communiqué de presse.

Fichier(s) attaché(s)