Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve

Le bonheur est de retour, tant dans le domaine des sciences que dans celui de la politique. Alors que l’économie souffre d’une crise systémique, les temps sont mûrs pour une réflexion explicite sur le bonheur, visant à rediriger la société vers le bien-être personnel. Cet essai – le premier dans la série « Back to Basics » – considère le bonheur comme une matière de réflexion pertinente mais rejette fondamentalement les termes et l’objectif de l’actuel « revival » autour du bonheur. Il conclut sur un appel à éviter la politisation du bonheur et d’opter plutôt pour une promotion intelligente de celui-ci.

Fichier(s) attaché(s)