Financement des pensions et le compte individuel pension

Analyse

La confiance dans la capacité des autorités à continuer à verser les pensions atteint aujourd’hui un niveau historiquement bas. La majorité des Belges (56 %) ne comptent pas sur une pension légale versée par les autorités (dont 67 % des Belges de moins de 35 ans). Les ‘comptes individuels pensions’ ont été présentés comme une alternative possible à la pension à points qui semblait se trouver dans une impasse. Concrètement, chaque affilié disposerait d’un compte individuel pension, fonctionnant selon le principe de répartition, dans lequel il accumulerait chaque année des euros (et non plus des points comme dans le système à points) représentant le montant de sa pension.

Concrètement, chaque année un taux d’acquisition est fixé qui détermine la part du salaire (éventuellement plafonné) de l’année qui alimente le compte pension. Ces nouveaux droits de pension sont ajoutés aux droits accumulés précédemment réévalués sur base d’un coefficient de revalorisation fixé chaque année.

Le compte pension l’année t se présente comme suit :

Compte pension t = (compte pension t-1 x coefficient de revalorisation t)
+ (taux d’acquisition t x salaire t)

Le taux d’acquisition est égal à un taux de remplacement cible divisé par la durée de la carrière de référence. Par exemple, pour un taux de remplacement de 60 % et une durée de carrière de 43 ans, le taux d’acquisition est égal à 60 %/43, soit 1,40 %.

Concrètement si, par exemple, Eva commence sa carrière en 2019 avec un salaire (brut) annuel de 25.000 EUR et une durée de carrière de référence de 43 ans, son compte pension fin 2019 est : 1,40 % x 25.000 = 350 EUR.

En 2020, on augmente la carrière de référence à 44 ans, le taux d’acquisition passe à 60 %/44, soit 1,36 %, ; le taux de revalorisation est fixé à 1 % et le nouveau salaire annuel de Eva en 2020 est de 26.000. Son compte pension fin 2020 s’élève à (350 x 1,01) + (26.500 x 1,36) = 713,9 EUR.

En 2021, le taux d’acquisition reste inchangé (1,36 %) mais le taux de revalorisation est fixé à 0 % (gel nominal), et le salaire de Eva en 2021 est de 27.000 EUR. Son compte pension s’élève fin 2021 à (713,9 x 1) + (27.000 x 1,36 %) = 1.081,1 EUR.

Lisez en annexe l’étude de Jean Hindriks (Senior Fellow Itinera, UCL) et Arno Baurin (UCL).