Nouveau rapport: l’éducation financière à l’école

Analyse
Aujourd’hui les nouveaux résultats PISA sur l’éducation financière à l’école seront publiés. Itinera n’a pas attendu la publication de ces résultats PISA pour s’intéresser à la question de l’éducation financière à l’école. Les gouvernements francophone et flamand non plus.

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le 4 mai 2016 une proposition de résolution demandant au gouvernement d’intégrer à l’avenir l’éducation financière et la sensibilisation à la consommation responsable dans le cursus scolaire. Ce qui est remarquable c’est qu’aucun parti politique n’a voté contre cette résolution. L’objectif poursuivi est de permettre aux élèves de primaire et du secondaire d’acquérir des connaissances de base en matières financières au travers d’une série d’exemples concrets inspirés de la vie quotidienne : gestion d’un budget, modalités d’épargne, risques liés aux crédits, consommation responsable, jeux de hasard, etc. La résolution du Parlement demande également que les enseignants puissent disposer des formations et méthodes pédagogiques nécessaires pour pouvoir dispenser efficacement cette éducation financière.

En Belgique de nombreux jeunes ne maitrisent pas le niveau élémentaire d’éducation financière leur permettant de comprendre les notions de budget, de risque, d’inflation, de taux d’intérêt et d’épargne Ce problème est plus aigu chez les filles que les garçons et dans les familles allochtones. Ces élèves ne sont pas capables de ‘établir un simple budget, ils ne savent pas lire et interpréter des documents financiers aussi simple qu’une facture. Ces personnes sont limitées dans leur capacité à devenir des citoyens actifs et responsables. Le problème revêt aussi une dimension sociale dans la mesure où les parents de milieux défavorisés sont moins à même de transmettre cette éducation financière à leurs enfants. Le risque est donc de voir s’installer une inégalité sociale face à l’éducation financière. L’école peut et doit y remédier.

Dans la réforme de l’enseignement secondaire flamand, l’éducation financière fait partie des socles de compétence que tous les élèves doivent acquérir. Le ministère flamand de l’enseignement et de la formation a proposé un cadre de référence qui peut servir de modèle pour la Fédération Wallonie Bruxelles. Cela concerne aussi tous les enseignants qui doivent se préparer à enseigner ces compétences centrales. C’est un enjeu central dans la mesure où plus de 80% des enseignants déclarent ne pas être en capacité de transmettre ces connaissances. Il est donc utile et nécessaire de développer les appuis pédagogiques aux enseignants comme ceux mis à dispositions par Wikifin.be et le Réseau Financité.

Le rapport Itinera dresse le tableau de la situation en matière d’éducation financière dans les deux Communautés et propose une liste de recommandations concrètes pour promouvoir de manière réaliste et efficace son développement.  En particulier cette éducation financière doit être transversale, intégrée, progressive, participative, pratique et différenciée et si possible ludique.

Ce rapport fait partie de la chaire Wikifin.be pour l’analyse de l’éducation financière en Belgique. Ce rapport est aussi précurseur d’un livre Itinera sur l’enseignement qui sera publié prochainement sous la supervision des Professeurs Kristof De Witte (KUL) et Jean Hindriks (UCL). Ce livre proposera une perspective à la fois originale et inédite de notre enseignement francophone et néerlandophone. Sur  base d’une analyse objective et rigoureuse de la situation de l’enseignement francophone et flamand, le livre propose des recommandations politiques concrètes adaptées à chaque communauté et en lien avec les réformes en cours.