L’enseignement supérieur pour les masses

Proposition

Besoin d'une reforme structurelle

Tant au niveau politique élargi qu’à l’échelon des pouvoirs dirigeants des universités, facultés et hautes écoles, il faut réfléchir de manière fondamentale à des mesures structurelles pour remettre la qualité au centre de la mission de l’enseignement supérieur, sans pour autant remettre en question la nécessaire démocratisation de l’enseignement supérieur.
Dès lors, il est essentiel de donner plus que jamais de l’espace à l’expression individuelle et personnelle qui a toujours été le fondement et la valeur essentielle du biotope académique et qui, aujourd’hui, se trouve asphyxiée sous les normes et les règles uniformes.
L’avenir de la profession académique est en jeu.